נגישות
menu      
חיפוש מתקדם
תחביר
חפש...
הספר "אוצר וולקני"
אודות
תנאי שימוש
ניהול
קהילה:
אסיף מאגר המחקר החקלאי
פותח על ידי קלירמאש פתרונות בע"מ -
Physiological effects of a juvenile hormone analog on larvae of Spodoptera littoralis
Year:
1985
Authors :
פודולר, חגי
;
.
קליין, מאיר
;
.
Volume :
39
Co-Authors:
Podoler, H., Department of Entomology, Faculty of Agriculture, The Hebrew University, Rehovot, 76100, Israel
Klein, M., Department of Entomology, Faculty of Agriculture, The Hebrew University, Rehovot, 76100, Israel, Department of Entomology, ARO, Volcani Institute, Bet Dagan, 50250, Israel
Hadar, E., Department of Entomology, Faculty of Agriculture, The Hebrew University, Rehovot, 76100, Israel
Applebaum, S.W., Department of Entomology, Faculty of Agriculture, The Hebrew University, Rehovot, 76100, Israel
Facilitators :
From page:
197
To page:
201
(
Total pages:
5
)
Abstract:
Topical application of JHA to Spodoptera littoralis larvae extends the duration and increases the final weight of the last larval instar. No supernumary moults occur. Respiration decreases to very low levels and glycogen and lipid stores increase. Respiration remains lower in JHA‐treated pharate pupae and more polyunsaturated C18 fatty acids accumulate than in normal pharate pupae. These physiological parameters are similar to those occurring during diapause but are not definitive. Diapause has not been reported in field populations of S. littoralis, nor it's artificial induction by photoperiodic manipulation. Effets physiologiques d'un analogue d'hormone juvenile sur les chenilles de Spodoptera littoralis Le dernier stade des chenilles de Spodoptera littoralis, traitées avec JHA, est nettement prolongé par rapport aux témoins. Bien que le poids final des chenilles traitées soit plus élevé que celui des témoins, il n'y a pas de mue surnuméraire. Ces chenilles géantes s'alimentent rarement et leur respiration est sérieusement réduite. Les réserves de glycogène s'accumulent chez les chenilles traitées à la même date chronologique que chez les prénymphes non traitées. Bien que les prénymphes traitées à la JHA conservent leur profil biochimique juvénile − tout au moins dans la mesure où on considère la teneur en glycogène et en lipides totales − leur composition en acides gras saturés et non saturés diffère de celle normalement rencontrée à la fin du développement larvaire, et beaucoup plus d'acide oléique monosaturé s'accumule finalement chez les insectes traités par JHA. Ces résultats suggèrent que la JHA fournie peut avoir provoqué un état de développement de diapause naissante semblable par quelques traits fondamentaux à celle induite par la JH endogène chez les insectes enclins à la diapause. Il est cependant prématuré de définir cet état physiologique comme indiquant une vraie diapause chez Spodoptera littoralis. 1985 The Netherlands Entomological Society
Note:
Related Files :
glycogen storage
juvenile hormone analog
lipid storage
prepupal diapause
respiration
Spodoptera littoralis
עוד תגיות
תוכן קשור
More details
DOI :
10.1111/j.1570-7458.1985.tb03563.x
Article number:
Affiliations:
Database:
סקופוס
Publication Type:
מאמר
;
.
Language:
אנגלית
Editors' remarks:
ID:
22608
Last updated date:
02/03/2022 17:27
Creation date:
16/04/2018 23:53
Scientific Publication
Physiological effects of a juvenile hormone analog on larvae of Spodoptera littoralis
39
Podoler, H., Department of Entomology, Faculty of Agriculture, The Hebrew University, Rehovot, 76100, Israel
Klein, M., Department of Entomology, Faculty of Agriculture, The Hebrew University, Rehovot, 76100, Israel, Department of Entomology, ARO, Volcani Institute, Bet Dagan, 50250, Israel
Hadar, E., Department of Entomology, Faculty of Agriculture, The Hebrew University, Rehovot, 76100, Israel
Applebaum, S.W., Department of Entomology, Faculty of Agriculture, The Hebrew University, Rehovot, 76100, Israel
Physiological effects of a juvenile hormone analog on larvae of Spodoptera littoralis
Topical application of JHA to Spodoptera littoralis larvae extends the duration and increases the final weight of the last larval instar. No supernumary moults occur. Respiration decreases to very low levels and glycogen and lipid stores increase. Respiration remains lower in JHA‐treated pharate pupae and more polyunsaturated C18 fatty acids accumulate than in normal pharate pupae. These physiological parameters are similar to those occurring during diapause but are not definitive. Diapause has not been reported in field populations of S. littoralis, nor it's artificial induction by photoperiodic manipulation. Effets physiologiques d'un analogue d'hormone juvenile sur les chenilles de Spodoptera littoralis Le dernier stade des chenilles de Spodoptera littoralis, traitées avec JHA, est nettement prolongé par rapport aux témoins. Bien que le poids final des chenilles traitées soit plus élevé que celui des témoins, il n'y a pas de mue surnuméraire. Ces chenilles géantes s'alimentent rarement et leur respiration est sérieusement réduite. Les réserves de glycogène s'accumulent chez les chenilles traitées à la même date chronologique que chez les prénymphes non traitées. Bien que les prénymphes traitées à la JHA conservent leur profil biochimique juvénile − tout au moins dans la mesure où on considère la teneur en glycogène et en lipides totales − leur composition en acides gras saturés et non saturés diffère de celle normalement rencontrée à la fin du développement larvaire, et beaucoup plus d'acide oléique monosaturé s'accumule finalement chez les insectes traités par JHA. Ces résultats suggèrent que la JHA fournie peut avoir provoqué un état de développement de diapause naissante semblable par quelques traits fondamentaux à celle induite par la JH endogène chez les insectes enclins à la diapause. Il est cependant prématuré de définir cet état physiologique comme indiquant une vraie diapause chez Spodoptera littoralis. 1985 The Netherlands Entomological Society
Scientific Publication
You may also be interested in